Va falloir me rendre la liberté

Un jour va falloir me rendre ma liberté
Parce que j’ai soif d’être libérée
Parce que celui qui va m’arrêter
Il n’est pas encore né.

Un jour va falloir me rendre la liberté
Celle d’avant, c’est peut-être rêver
Mais après , je suis en droit de l’espérer
Je n’ai pas envie de m’arrêter

Un jour va falloir ma rendre la liberté,
Pour elle j’ai si longtemps lutté
Quand à peine retrouvée
Me voici avec les ailes coupées.

Un jour va falloir me rendre la liberté
Je peux faire le dos rond, accepter
Laisser couler l’eau dessous le pont, patienter
Mais pas trop longtemps SVP.

Un jour va falloir me rendre la liberté
Chaque moment passé,
Est un moment volé
Il ne reviendra plus jamais.

Un jour va falloir, me rendre la liberté
J’ai des rêves à réaliser
J’en ai tant depuis toutes ces années
J’étais enfin prête à les réaliser.

Un jour va falloir me rendre la liberté
celle de courir, de respirer
ne plus me sentir étouffée
vivre ma vie avant qu’elle ne soit passée.

F.Jac.

QUAND LA VIE S’EN VA …

Quand la vie s’en vient ,
Elle est source de joie,
Elle fait partie de moi,
C’est un feu de joie !

Quand la vie s’en va ,
S’envole la joie
S’étiole une partie de moi
Le feu se noie .

Adieu l’espoir
au revoir toi,
toi, ce petit bout de moi
qui jamais ne grandira.

Ce soir, une goutte de vie s’est envolée
Mes larmes de sont déversées
avec le temps se cristalliseront
mon coeur, mon corps, jamais n’oublieront .

Texte F.J.

Être heureux n’est ce pas simple dans le fond ?

Septembre est là, déjà …

Les enfants vont reprendre le chemin de l’école. Lundi matin, ce sera la grosse bousculade. Le stress de ne pas être à l’heure, le réveil difficile, l’œil rivé sur l’horloge…

Le temps des vacances écoulé, a un rythme vachement moins effréné, était si agréable ! J’aimerais que ça dure encore un peu. J’aimerais que cette quiétude continue. C’est tellement agréable de prendre la route le matin quand tout va bien!

Je sais que le temps c’est de l’argent, que le temps est précieux, que les journées. E sont pas à rallonges, je sais tout ça. Je ne peux cependant pas m’empêcher de me demander si il n’y aurait pas un moyen de moins courir après cette fichue horloge.

On ne choisi pas certaines choses: si lieu de travail, les horaires, parfois notre vie nous en impose et il faut l’accepter, faire avec . Après avoir choisi la case de l’organisation, la case aide des parents, grands parents, que pourrions nous bien faire pour améliorer notre quotidien ?

En faire moins, ce n’est pas chose aisée. Mais si nous étions moins exigeants, moins difficile à contenter, si nous en voulions moins ? Si des plaisirs simples, une réunion en famille, une marche, un jeu de société, developper notre sens de la création, pour trouver du plaisir dans notre vie , ne serions-nous pas tout aussi heureux ?

Avons-nous besoins de tant de matériel pour vivre heureux ? Je ne parle pas des appareils utiles je parles de tous les gadgets bien chers qui nous rendent dingue, accro .Avons-nous besoin de tout ces superflus ?