Où faut il arrêter la vie ?

Il y a quelques temps j’ai eu une discussion avec mon mari suite à la disparition de notre chat . La pauvre bête avait un cancer de la thyroïde. C’est un cancer lent, la plupart du temps invisible .J’avais prit la décision en commun accord avec le vétérinaire de tenter un traitement . Après, je savais que sa durée de vie était comptée , mais un peu de temps avec nous, en plus , tant qu’il n’y a pas de souffrance, je me disais pourquoi pas ?

Quelques jours plus tard, j’ai dû filer en urgence chez le vétérinaire, la pauvre bête faisait un AVC. Mon mari m’a reproché d’avoir trop attendu . Peut-être, mais quand doit-on prendre la décision de passer à l’acte irréversible ? Quel est le bon moment ?

Qu’on parle des animaux dont on est responsable, ou de nos proches, c’est la même chose. Un moment donné , on se trouve confronté à sa conscience . Parfois aussi à des promesses qu’on a fait à son amis, son conjoint ou autre . Pas d’acharnement thérapeutique, est une phrase que j’ai souvent entendu dans mon entourage et que je prononce aussi. Je pense qu’au niveau des soins on peut prendre cette décisions relativement facilement quand c’est pour soi. Mais quand c’est pour les autres ? Le diagnostique médical, penchera certainement dans la balance le moment venu. Mais faut il lui faire confiance?

Puis vient la fin de vie . A quelle moment fat il se dire, je tire ma révérence ? Probablement que là aussi, le diagnostic médical fera pencher la balance . Juste que bien souvent, la durée de vie estimée par les professionnels de la santé est approximative. Il faut bien reconnaitre qu’en la matière ils ne sont pas devins. Nous non plus . Prendre la décision de mettre fin à sa vie, à une vie est un véritable cas de conscience.

J’entends le son de la cloche qui autorise le suicide assisté, celui qui est sensé aider au départ sans la souffrance. Mais qui sait quand elle va commencer ? Qui sait à quelle moment la personne ne pourra plus prendre cette décision toute seule ? Dans ce doute là, ne va -t-elle pas décider de quitter la vie trop tôt ? Est-ce égoïste que de faire cela ?

Donner ses instructions à autrui, pour l’euthanasie, c’est encore pire. Imaginez-vous devoir prendre la décision ? Une chose est sûre, il faut penser à l’autre avant de penser à soi, il faut l’aimer suffisamment que pour respecter sa décision. C’est difficile de prendre une telle décision, et de n’avoir rien à se reprocher après .

Suicide assisté , Euthanasie, assassinat la frontière est mince je trouve .

Tableau d’un soir

img_2219

 

 

Il est assez rare que je traine le soir . Je suis plutôt matinale et des levers du jour j’en vois tous les jours ou presque . Quand le soleil se couche tard, je zappe assez souvent le spectacle.

Avouez que s’aurait été dommage de rater de si jolis tableaux !

Magnificence d’un jour qui tire sa révérence.