De la bicyclette à l’e Bike

lundi_d

Il y a bien longtemps que je n’ai plus pratiqué la bicyclette . Bicyclette, ça fait un peu antique, vous ne trouvez pas ?  Ce mot à probablement autant d’ancienneté que le laps de temps qui me sépare du bon vieux temps où je ne quittais pas mon vélo à aujourd’hui. Alors mettons-nous à la page et parlons un peu: » e bike » .

Cette idée me trotte dans la tête depuis un bon moment déjà . En réalité, depuis une bonne année , date à laquelle dans le cadre d’une rééducation dorsale, je suis montée sur un vélo . Vous savez ces trucs qui ne bougent pas , qu’on trouve un peu chez tout le monde.  A ce moment là je me suis souvenue des sensations de liberté que j’éprouvais  plus jeune.

Il y a quelques mois, M. a déclaré que la moto n’étais plus pour lui. Pas trop le temps entre les horaires de travail, la météo, et toutes les obligations de notre vie . Il a donc décidé de vendre son engin motorisé avec lequel il partait en balade seul. Je ne monte pas sur ces engins là, pour diverses raisons, mais avant tout parce que je ne maitrise pas le truc , et je ne me sens pas à l’aise … Mieux vaut donc éviter la chose je pense.

L’engin vendu, nous voilà en quête d’un e Bike.. C’est alors que se pose beaucoup de questions. Enormément de questions, car l’achat d’un e bike ça se réfléchit.

Côté tarif on commence à 2500€ et on grimpe encore et encore jusque 10 000 € voir plus .  Voilà une bonne raison pour ne pas se planter !

Le modèle, là aussi c’est important car il faut se sentir à l’aise avec l’engin. Il faut savoir que l’assistance électrique apporte du poids au vélo . Un e Bike pèse environ 24 kg. Ca peut paraitre beaucoup par rapport à un vélo classique, mais rassurez vous on n’y voit que du feu . Il y a aussi la couleur, cela peut paraitre futile, mais le vélo doit avant tout plaire. Vous mettez des chaussures qui ne vous plaisent pas ?

Vous l’avez comprit , c’est un achat qui se réfléchit.  Mais la question principale reste quand même : que vais-je faire avec mon e Bike?  De la ville, des chemins terreux, de la descente , de la voie verte, du loisir ou un moyen de transport, en voilà des options .

L’achat d’un vélo peut-être une démarche sportive, mais également écologique . Avec son assistance électrique, il est abordable pour de nombreuses personnes. Personnellement, je ne serais jamais remonté sur un vélo classique . La technologie m’a permis de reprendre cette activité  et je ne le regrette pas .

Suite  dans l’article suivant …  dans « La boite à bicyclette ».

Être heureux n’est ce pas simple dans le fond ?

Septembre est là, déjà …

Les enfants vont reprendre le chemin de l’école. Lundi matin, ce sera la grosse bousculade. Le stress de ne pas être à l’heure, le réveil difficile, l’œil rivé sur l’horloge…

Le temps des vacances écoulé, a un rythme vachement moins effréné, était si agréable ! J’aimerais que ça dure encore un peu. J’aimerais que cette quiétude continue. C’est tellement agréable de prendre la route le matin quand tout va bien!

Je sais que le temps c’est de l’argent, que le temps est précieux, que les journées. E sont pas à rallonges, je sais tout ça. Je ne peux cependant pas m’empêcher de me demander si il n’y aurait pas un moyen de moins courir après cette fichue horloge.

On ne choisi pas certaines choses: si lieu de travail, les horaires, parfois notre vie nous en impose et il faut l’accepter, faire avec . Après avoir choisi la case de l’organisation, la case aide des parents, grands parents, que pourrions nous bien faire pour améliorer notre quotidien ?

En faire moins, ce n’est pas chose aisée. Mais si nous étions moins exigeants, moins difficile à contenter, si nous en voulions moins ? Si des plaisirs simples, une réunion en famille, une marche, un jeu de société, developper notre sens de la création, pour trouver du plaisir dans notre vie , ne serions-nous pas tout aussi heureux ?

Avons-nous besoins de tant de matériel pour vivre heureux ? Je ne parle pas des appareils utiles je parles de tous les gadgets bien chers qui nous rendent dingue, accro .Avons-nous besoin de tout ces superflus ?

Tableau d’un soir

img_2219

 

 

Il est assez rare que je traine le soir . Je suis plutôt matinale et des levers du jour j’en vois tous les jours ou presque . Quand le soleil se couche tard, je zappe assez souvent le spectacle.

Avouez que s’aurait été dommage de rater de si jolis tableaux !

Magnificence d’un jour qui tire sa révérence.